Combien "d'emmerdés" sommes nous réellement ?

Depuis plusieurs semaines, notre secte de pinocchios en bottes de SS nous assène que nous serions 5 millions de "récalcitrants" qui sont eux-seuls la cause des contaminations du nouveau "variant OMACRON" (ce n'est pas une faute de frappe !!!) et ainsi seraient les seuls responsables de la terrifiante épidémie qui provoquera la disparition de l'espèce humaine. Le chiffre évoqué de 5 millions résulte d'une simple soustraction basique, qui est d'ailleurs fausse. A savoir que nous sommes environ 67 millions, et qu'il y aurait 12 millions de moins de 15 ans. Resteraient donc 67 - 12 = 55 millions.  D'après...

Lire la suite

Un plan pour le Monde

Ce texte, écrit par le Docteur Edouard Broussalian et paru sur le site de planète homéopathie est absolument criant de Vérités. "A tous ceux qui sont tombés pour la manifestation de la Vérité, préférant suivre leur conscience plutôt que leur intérêt. Magna est veritas et praevalebit ! A toi, portier du consulat, qui fait attendre debout, dehors, au soleil, durant une heure une femme enceinte de 9 mois au prétexte qu’elle refuse de masquer son enfant de 5 ans pour entrer. Tu ne vois pas de rapport avec le nazisme et tu t’offusques qu’on ose te le dire. A toi ma boulangère, qui du...

Lire la suite

Pendant combien de temps la surmortalité vaccinale pourra-t-elle encore être glissée sous le tapis ?

En considérant les chiffres d'Euromomo, on est bel et bien obligé de se rendre compte d'un certain nombre d'évidences. Pour se rendre compte de ce qui se passe réellement, nous allons chercher les décès par tranche d'âge, puisque quasi partout, et tout particulièrement en France, les injections ont été initiées par tranches d'âge. Je précise que les graphiques présentés ici, concernent bien entendu la France, mais aussi tous les autres pays européens participant à la base de données Euromomo. Ce qui permet d'avoir une vue d'ensemble de ce qui se passe en Europe. Prenons tout d'abord le graphique...

Lire la suite

Qui sont les manipulateurs de l'hystérie covid ?

Le 22 septembre, Langemann Medien publiait sur sa chaîne YouTube un entretien - visionné à ce jour près de 500 000 fois - avec un jeune mathématicien et expert-informaticien dont on se souviendra peut-être comme l’Edward Snowden allemand. Nous l'appelerons “Eduard Schneeten” (pour des raisons évidentes, il souhaite rester anonyme).  Assisté de l’analyste politique Thomas Röper (Anti-Spiegel.de, Apolut.net), Eduard Schneeten a passé au crible depuis six mois plusieurs millions de documents grâce à des logiciels spécialisés. Cela a permis de mettre à jour...

Lire la suite

Brèches à gogo dans l'obligation vaccinale des soignants

L'obligation vaccinale des soignants a été adoptée dans la précipitation et ouvre des brèches à gogo. Alors que commence le 15 septembre 2021 la prétendue obligation pour les soignants d'avoir reçu une première dose d'un des vaccins décriés contre la COVID-19, l'analyse fine du dispositif adopté dans la précipitation montre de multiples brèches qui pourraient profiter aux soignants réfractaires. Ce système d'obligation vaccinale ne vise que les soignants mais ce sont eux même qui le mettent en oeuvre, qui peut croire qu'il n'y a pas eu de passe droit, de dose du vaccin versée dans le lavabo...

Lire la suite

Que pourrait-il se passer en cas de crash financier ? Et pourquoi celui-ci est inévitable ?

Un crash de l'euro et de la finance internationale est-il prévisible, et pourquoi ? Comme toujours les avis sont partagés. Pourtant beaucoup d'indices ne sont pas réjouissants et devraient faire réfléchir... ceux qui le peuvent encore. Tout d'abord deux liens : Pourquoi le crash de l'euro aura lieu Rachat de dettes par la BCE Premier constat : Il semble y avoir une unanimité autour de la date de mars 2020. Date à laquelle, les rachats d'actifs pourraient cesser plus ou moins abruptement. Les raisons invoquées sont bien entendu diverses en fonction des sources. Pour les principales : La...

Lire la suite

© 2020 Collectif Fédérateur. All rights reserved. Powered by Cofé.